Druide Audio Composite Ne tremblez plus devant vos vibrations

Bernard (Kophos) 2 avis

   10 septembre 2020

…/… je comprends que les créations de Michel ne s’adressent pas qu’aux Leedhers. En effet, ses supports ne « subliment » pas que les E2 mais aussi les électroniques qui reposent sur ces supports adaptés à leur taille…Les commentaires que j’ai fait, il y a 6 mois maintenant, sont à nuancer car ce temps m’a permis de constater que l’amélioration ne souffre plus d’aucune réserve, en particulier sur les musiques de « variétés ». Je trouvais que celà ne « percutait » pas suffisamment pour Yann Tiersen ( concert public de 2002) mais au bout de quelques jours les timbres s’équlibrent et aucun registre ne parait plus présent. Tout est plus « grand », majestueux . On ne ressent plus ( pour l’instant…) le besoin de changer quelque chose dans sa chaîne sauf peut-être multiplier les plaques… C’est ce que je fais depuis quelques mois grace à la participation très active de Michel Wolf! Essais convaincants sous mon lecteur CD énorme (Mimétism 20.1) utilisé comme drive et mon DAC ReVar 11 qui m’incitent à abandonner (provisoirement) la lecture pc-M2tech de mes CD rippés devenue moins bien que la lecture CD. Michel m’a donc proposé une plaque pour mettre sous mon pc. Affaire à suivre…

J’ai fait quelques essais avec la plaque convertisseur sous mon préampli ReVar qui a le même format que le dac mais là mes commentaires ne sont pas définitifs car j’ai trouvé que le support « dégraissait » trop l’écoute surtout en vinyle .Ce que l’on gagne en précision on le perd en « velouté ». Ce n’est plus du tube( 4 tubes ligne+ 4 tubes phono)… Pour moi, même type de « frustration » qu’avec les filtres en entrée d’ampli pour le libérer mais on finit par s’y faire même s’il ne s’agit pas des mêmes fréquences concernées. « L’émotion » pour moi dans « ma » musique (i.e mon audition) c’est avant 2500Hz! D’oùu l’envie de reprendre ces essais sous le pp quand Michel m’aura confectionné une autre plaque.

Je renonce à faire un essai plaque caisson pour 2 raisons: trop lourd pour déposer sur plaque+pieds et pas assez de place entre E2 et caisson et…leurs pieds. Je l’ai dit à Michel que tout était parfait: esthétique parfaite ( tout est noir et plus de bourrelet liège) mais placement de ces pieds avec bille réellement éprouvant,d’où mon refus de faire des essais avec ou sans pieds ou autre intercalaire;les pieds et billes sont en place surtout n’y touchont plus!

Les Inerta E2 « personnalisés » sont en fonctionnement depuis fin juin…

  4 mars 2020

Quelques commentaires sur les supports « Michel Wolf » pour Leedh E2 Glass

-Présentation :

L’emballage des supports effectué par Michel était vraiment fait pour affronter les pires conditions de transport, ce qui n’était pas le cas avec mon véhicule personnel. Le problème, pour moi, sera de tenter de réutiliser aussi bien cet emballage…

Nous (car ma femme fut témoin également) avons été très agréablement surpris par la « nouvelle » présentation de ces supports qui n’est plus disgracieuse comme les prototypes observés en mai 2019 à la Baie des sons (St Brieuc). La réticence que j’avais sur l’esthétique est quasiment levée ( voir photos) . Pour faire totalement « Leedh », avec l’accord de Gilles Milot, je suggérerais que la tranche en liège soit noircie ou remplacée par un autre matériau noir…

Installation :

Malgré mes appels au secours chez Michel, je n’ai pas pu bénéficier de ses conseils téléphoniques. En effet, quelle épreuve pour placer correctement les supports sur les pieds avec billes intercalaires. J’aurais aimé qu’on me donne une recette pour éviter que les billes ne s’échappent de leur logement ! Comme j’ai renoncé à utiliser colle, patafix ou scotch pour ne pas dégrader l’écoute cela m’a pris ½ h pour un support et 20 min pour l’autre et je ne suis pas sûr que les billes soient toutes parfaitement restées en place…Enfin, même si les E2 n’ont pas le poids des grandes Utopia, il faut être habile et calme pour déposer délicatement les E2 parfaitement sur leur support. D’ailleurs, il serait peut- être bon, dans leur version définitive, que le support soit 3 à 4 mm plus grand que le piètement des E2 de manière que la base des E2 ne repose par partiellement sur le liège.

 

 

-Ecoute :

Bien que mes moments d’écoute se soient limités à 3-4h pour l’instant et avec mes « précautions » en raison de mon oreille trop souvent fluctuante, il est patent que ces supports magnifient l’écoute ! Si Gilles Milot donnait son accord, on pourrait qualifier ces Leedh de …E3 !

Plus précisément, l’écoute devient encore plus majestueuse, ouverte, profonde, fluide avec un bas médium plus présent et intelligible. On perçoit davantage l’extinction progressive des notes . L’écoute des vinyles est un vrai régal et je ne pensais pas avoir une telle source de qualité ! Alors que les E2 Glass sont un modèle de douceur et de présence , les supports apportent davantage de dynamique et de volume! Ceci n’est pas pour me déplaire alors que je ressens depuis plusieurs mois une presbyacousie grandissante sur mon oreille déficiente !

Un petit point de réserve toutefois avec certaines musiques que j’écoute très minoritairement (Yann Tiersen, concert public 2001) et que j’avais observé avec mes propres essais de support en comblanchien, l’écoute est un peu trop « assagie » et ça ne « claque » pas suffisamment car le haut médium est atténué. En coupant le caisson ça s’arrange car celui-ci adoucit l’écoute en élargissant la scène sonore… J’aurais souhaité faire des essais avec d’autres pieds pour gagner du haut médium…sans duretés (pointes par ex…) mais ce serait trop laborieux pour jouer à nouveau avec les billes !

En conclusion, je recommande vivement le produit et félicite Michel Wolf pour la finition remarquable et « professionnelle » de son produit.

Bravo, joli passe- temps !

St Martin de Boscherville le 4 mars 2020

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *