Druide Audio Composite Ne tremblez plus devant vos vibrations

Gilles (Lanshlo) 2 avis

Avis 1
Bonsoir Michel,

J’avance dans l’écoute. Encore une fois je n’ai pas de talent naturel dans ce domaine et mes impressions sont à manier avec des pincettes.
D’abord je me pose la question de savoir si les supports en place sous les enceintes ont un effet sur l’accord des phases entre les enceintes et le caisson : j’avais eu l’aide d’une oreille hors pair pour y arriver. Si un déphasage a été créé par la mise en place des supports, il faudra relativiser davantage ce qui suit...

J’ai retiré la plaque sous l’Aurender et laissé les supports complets : c’est très bon. Je ne perçois aucun effet indésirable alors que le niveau de détail, la précision du placement, l'aération et les voix sont plus particulièrement améliorés. L’impact physique est plus marqué. Bravo.

Par contre, la plaque ne s’accorde pas avec l’Aurender car ce qu’elle peut apporter sur les points ci-dessus est plus que contrebalancé par des extinctions de notes trop courtes qui rendent les sons plus secs et donc la musicalité s’en ressent fortement.

Je vais tester la plaque sous le Dac et le préampli pour savoir si cela provoque ce même effet le week-end prochain..

D’ores et déjà je te confirme que je souhaite acquérir les supports [...]

À bientôt

Gilles

Avis 2

Une activité estivale torride : le musiplanchisme

Cette digression épistolaire espiègle vise à vous faire partager le plaisir d'écoute renouvelé de mon système Leedh (enceintes Glass + caisson) porté cette fois à son zénith grâce aux CHARM de Michel, pour lequel je suis un heureux testeur volontairement béta !

J'ai fait la connaissance de ce dernier il y a quelques temps, grâce au réseau de passionnés de Leedhers fédérés par Jean-Luc et Thierry, fondateurs et animateurs du site Living Lheed.

CHARM pour signifier Composants Heuristiques pour l'Amélioration de la Restitution Musicale. Cet acronyme m'est apparu approprié pour désigner les supports pour éléments hi-fi nés de la procrastination créative et des mains habiles de Michel.

Les photos permettent - ou pas de constater que chaque support est, au stade actuel, composé de trois parties, soient, de bas en haut : trois ou quatre patins reposant sur le sol oiu l'étagère ; des billes intercalaires ... en verre ; le support principal en contact direct avec un élément hi-fi (source, enceintes et caisson dans le cas présent).

Le tout est d'une grande stabilité malgré les apparences, y compris pour le caisson de près de 50 kilos, qui repose sur quatre pieds !

Je n'évoquerai pas les aspects techniques de l'objet de toute mon admiration. Il appartiendra à l'inventeur de donner des informations pertinentes s'il le souhaite. Je suis d'ailleurs resté moi-même dans l'ignorance et ne pourrais donc même pas en parler sous la contrainte !

C'est donc de la mise en œuvre de ces Music Boards et de la pratique du musiplanchisme (!), dont je me vais vous parler afin que vous encourager à devenir également un adepte de cette activité dont je recommande d'ailleurs la pratique toute l'année.

Porté par une gourmandise, une curiosité et une volonté de pousser toujours plus loin la quête du naturel, traits qui caractérisent la plupart des Leedhers que je connais, c'est avec enthousiasme que j'ai emboité le pas d'alpha-testeurs.

Cette expérience intense s'est déroulée en plusieurs phases : - Enceintes seules avec les planche uniquement puis introduction des billes et patins, - Ajout d'un CHARM sous la source, - Intégration du caisson . Cet ordre n'était pas programmé mais il aura permis de mieux comprendre ou confirmer les apports des CHARM.

Pour résumer, je peux enfin répondre à une question et une quête, qui me taraudaenit depuis des années au fil de mes lectures plus orientées matériel que musique (bouh !) du magazine DIAPASON.

Les supports de Michel, qu'il continue à perfectionner, me permettent véritablement de ressentir "l'évidence de la musique" mise en avant dans les tests.

De fait, je n'ai plus affaire à une restitution plus ou moins réussie de sons d'instruments, de voix et d'autres bruits mais je suis immergé dans une bulle musicale sans aspérité, d'un naturel confondant, autre terme adulé par les chroniqueurs de Diapason et par moi-même ;)

Le niveau de détail, la dynamique, les timbres sont d'une beauté que je pensais inaccessible. L'instantanéité, l'extinction des notes et les silences sont considérablement améliorés.

La synergie avec les autres éléments déployés dans mon système me paraît très importante (je suis un utilisateur assidu d'accessoires et câbles Entrreq puis réduire le niveau de bruit).

La présence et l'intégration du caisson sont également des facteurs qualitatifs déterminants.

C'est avec gourmandise que j'ai commencé à réécouter des morceaux anciens et à augmenter la dose de musique classique, qui est vraiment magnifiée dans ce nouvel environnement.

j'adresse un grand bravo à Michel, qui, d'ores et déjà, nous offre la possibilité de bénéficier pleinement des capacités époustouflantes de nos systèmes Leedh.

Pour conclure, je vous encourage vivement à vous lancer dans le muspianchisme. Le cas échéant je vous accueillerai volontiers pour vous y préparer et partager nos impressions.

A bientôt !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *